Logo

Interop 2022 : le nouveau référenciel Web codeveloppé par Apple, Google, Microsoft et Mozilla

blog images

L'interopérabilité est l’une des grandes problématiques du web pour les développeurs. Actuellement à cause de leur incompatibilité, les applications Internet ne peuvent être identiques en termes de fonctionnement et de design sur tous les navigateurs.

Pour y remédier, Apple, Google, Microsoft et Mozilla ont annoncé la création d’Interop 2022, un outil de benchmark créé ensemble pour améliorer l’interopérabilité des navigateurs Internet.


Un benchmark web par les navigateurs principaux


Alors que chacun de leurs produits a ses propres caractéristiques, il est important que tous prennent en charge les mêmes standards du web pour que les sites puissent s’afficher convenablement et que les services fonctionnent parfaitement peu importe l’éditeur derrière le navigateur. Au grand regret des développeurs, tel n'est pas le cas actuellement. Ils doivent alors faire face aux incohérences entre chaque produit et tenter de s'y adapter. Face au caractère crucial et critique de l'interopérabilité, les principaux acteurs ont collaboré pour la création d'Intertop 2022, un projet qui vise à lancer de nouveaux standards en la matière.


Apple, Microsoft, Mozilla et Google, épaulés par Bocoup et Igalia, ont collaboré pour améliorer l'interopérabilité dans 15 domaines clés, reconnus par les développeurs comme problématiques ou absents. Le but étant de rendre les technologies de conception web plus cohérentes entre les plateformes et d'araser les différences entre elles. Cette nouvelle référence servira à évaluer la façon dont la liste prédéfinie des normes est utilisée par les différents fournisseurs, tant dans leurs navigateurs en versions stables qu’expérimentales. 


                                                   


Supprimer les incohérences entre les navigateurs


Pour prendre un exemple, la version stable de Safari est en retard derrière Chrome , Edge et Firefox , tandis que la Technology Preview de Safari est au même degré que ses concurrents. Cette note a été engendrée à partir de tests automatisés qui évaluent les performances et la prise en charge des quinze critères prédéfinis, soit le scrolling, les formulaires, l'encodage, la typographie, les différents types de CSS, les espaces de couleur, les unités de visualisation ou la compatibilité générale du web. Le tableau de bord est disponible pour le grand public et sera toujours mis à jour pour évaluer les progrès réalisés par chacun.